Agir pour une ville accueillante et sûre

UNE VILLE SOLIDAIRE POUR TOUS EST UNE VILLE DONNANT LA PRIORITÉ À LA PRÉVENTION MAIS ELLE DOIT AUSSI LUTTER AVEC FERMETÉ CONTRE LES INCIVILITÉS ET LES ACTES DÉLICTUEUX.

Nous, Philippe Broudeur et Jean-Claude Mushingantahe, souhaitons :

La Ville doit prendre toute sa part dans ses enjeux en complément de l’État. Or, il manque des policiers nationaux à Quimper, et, l’ensemble des antennes de quartier de la police nationale ont disparu.
Créer un service de tranquillité publique avec une police municipale, non armée, et l’équipe d’agents de surveillance de la voie publique (15 personnes dont 11 policiers municipaux et 4 agents de surveillance de la voie publique), combattre les incivilités, le harcèlement de rue, les dégradations de biens communs, sécuriser les abords des école…

Répondre aux incivilités et aux délits.

Faire du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance une instance de coopération de suivi et d’évaluation.
Élaborer une convention de coordination avec la préfecture et la justice pour renforcer la coopération entre les services de l’État, la police nationale, l’autorité judiciaire et la Ville en matière de sécurité.
Animer un Conseil des droits et devoirs des familles.

Assurer la solidarité de la ville à l’égard des victimes.

La Ville n’a pas la compétence directe sur la question du soutien et de l’aide aux victimes d’incivilités et d’actes de violence. Mais elle doit se montrer attentive et solidaire à la situation de grande fragilité que vivent ses administrés.
Accompagner les initiatives et les projets en matière d’aide aux victimes.

PHILIPPE BROUDEUR

JEAN-CLAUDE MUSHINGANTAHE